MADONES EN AVIGNON

Ce livre est organisé en bouillonnement: recherche de mises en pages, expérimentation de la plasticité de l’écriture, véhémence de certains passages, différents états que nous traversons dans ce long poème. 

Le langage est en effet pour moi une matrice permettant d’évoquer, mais surtout de jouer et d’expérimenter la liberté de créer, d’où cette ébullition formelle. Je dirais de mon texte qu’il est un texte laboratoire, qui ne détermine rien sur les Madones d'Avignon et qui désarme, qui empêche de s’installer vraiment dans la lecture. C’est également un texte déambulatoire, dont la forme est une tentative de spatialisation, de diffraction comparable à l’éclatement des statuettes dans la ville d’Avignon.

Madones en Avignon est le projet littéraire que j'ai soutenu pour le diplôme du

Master de Lettres et Création Littéraire.

DSC_0020.JPG

GÉNÉALOGIE DE L'ÉCRITURE

Mon premier contact avec les Madones a été, dès ma découverte de leur nombre, de les inventorier en khâgne-hypokhâgne, en même temps que je découvrais Reverdy, Aimé Césaire et Apollinaire. ​

Mon geste est de faire se rencontrer ces figures iconiques et un exutoire intime, prolongeant leurs apparitions dans mon interprétation. Le premier mobile de l’écriture est la tentative d’écrire sur ces femmes, avec le désir d’aller au-delà du langage, dans une sorte de quête des origines.

reliure
reliure

press to zoom
vis-à-vis
vis-à-vis

press to zoom
grand ouvert
grand ouvert

press to zoom
reliure
reliure

press to zoom
1/7